Bon allez, j’ai 37 ans, ça fait quelques mois maintenant qu’on partage ce blog, j’arrête de vous mentir, j’arrête de me mentir. Je crois vous avoir déjà parlé des supers pouvoirs que je rêve de posséder, l’ubiquité, l’invisibilité etc., mais tout ça c’est du bullshit ! Le seul vrai ultime et fantastique super pouvoir qu’il nous faut à nous, les femmes (les hommes aussi, mais leurs ambitions dans ce domaine étant tout de même bien moins élevées que les nôtres…). Bref, je repars en arrière et vous explique tout (c’est chiant hein ces gens qui écrivent de façon purement égoïste sans vous dire où ils vont mais en vous faisant perdre un temps fou à essayer de le deviner…).

Depuis que notre vP3103603ie est redevenue commune, Pou et moi nous sommes imposés quelques règles de survivance basiques, l’une d’entre elles étant la répartition des tâches (comme vu hier..) et plus particulièrement la préparation des repas, je m’occupe de ceux des lundis, mercredis, vendredis et dimanches, lui des autres..(oui, oui, j’accepte le jour en plus, à côté de ça, je ne sors jamais le linge de la machine à laver…). Et ce midi, au-delà du fait que nos placards sont vides, je me suis rendue compte que ce qu’il me faudrait c’est le double pouvoir suivant : savoir quels aliments acheter au supermarché le jour des courses allié au fait d’être capable d’imaginer de façon naturelle et sans effort, tous les jours, un repas différent de celui de la veille. Ca, ça m’ssieurs dames, ça ça pourrait changer nos vies. Etre invisible, savoir voler, traverser les murs ou même entendre les gens à 8 kilomètres à la ronde : pipo et bimbo, poudre aux yeux, pourquoi pas espérer devenir le champion du monde de fléchettes outdoor tant qu’on y est ? Non, faire à manger tous les jours un plat différent, agréable et avoir la capacité mentale d’organiser ses repas au point de pouvoir anticiper et acheter ce qu’il faut lorsqu’on fait des courses ça, c’est bon.

Lorsque je disais un peu plus haut que c’était fait pour nous les femmes, c’est qu’entre nos régimes, notre insatisfaction intrinsèque, nos besoins d’évasion et de folie, nous sommes moins à même que nos moitiés (ou nos congénères à appendice sexuel extérieur) de nous contenter, 10 ans durant, de pâtes le soir et riz poulet à midi. Je propose donc la quasi-totalité de ma richesse (environ 589 euros) à la personne qui saura créer cet implant sous cutané à déclencher dans tous les monop, simply ou autres marchés du samedi matin afin de nous accompagner dans notre vie de super héroïnes : de femmes, quoi (c’est comme le rock quoi, mais Thomas VDB ne m’ayant toujours pas reversé de dîme suite à ma prescription récente, je n’en dirai pas plus).

Après ça, comme dirait Minus et Cortex, nous pourrons dominer le monde ! niark niark niark niark. Oui, à savoir, à l’idée de dominer le monde je me transforme en un drôle de mix entre diabolo, satanas, docteur Gang et docteur No. A vous de vous en souvenir si un jour le sort décide de me proclamer maitresse du monde, moi j’ai fait le job, je vous ai préviendus…