« Pouse ? Va falloir aller faire les courses bientôt hein ». Alors là, plusieurs choix s’offrent à moi, sachant que ma tendinite m’impose toujours un repos quasi absolu du bras droit (celui qui porte, prend, trie ou encore guide l’ensemble de mes actions puisque je suis exclusivement droitière). Avant de vous les exposer, ces différentes options de réponse, je précise que ces choix ne s’offraient pas forcément tous àmoi il y a quelques années, que l’expérience, l’usure, la répétition et la connaissance accrue de l’animal sont pour beaucoup dans les déductions que je fais de ses pensées.

Choix numéro 1, mDSCN0321e tourner vers lui et lui répondre « oui, c’est vrai, est-ce que tu peux rentrer un peu plus tôt demain j’ai toujours pas à l’épaule mais on s’arrangera ? » mais bon,  je sais que la réponse est non et que si on y va demain, on y rencontrera la moitié de la planète et qu’on ne s’arrangera pas, que je vais me faire mal et qu’en plus c’est moi qui vais les ranger ces put..de courses.

Choix 2 « ben ce serait plus pratique de commander ces prochains jours et que tu fasses quelques courses de ton côté pour tenir » mais bon, ça fait déjà une semaine qu’on bouffe du jap, des pizzas, des dwiches, qu’il n’existe pas la moindre espèces de pates qu’on n’ait pas goûtée donc là, faudrait pitet que tu ailles acheter quelques tranches de jambon et courgettes pour changer un peu.

Choix 3 « ouais, faudrait. Mais là je peux pas comme tu sais. Donc va falloir que tu y ailles tout seul et je te ferai la liste. »

Choix 4 : « putain, ça fait 10 jours que je te le dis, j’en peux plus de commander et de manger des pates mais là, je ne peux pas, j’ai mal et je n’ai pas le droit de porter des trucs. Donc ouais, va fallloir que tu y ailles. »

Choix 5 : « choix 4 + et comme je te l’ai dit, il faut aussi passer l’aspi, passer la serpillère, étendre le linge, descendre les poubelles et faire exceptionnellement les trucs que je me tape tous les jours parce que là, on ne peut pas dire que ces derniers temps tu mettes vraiment la main à la pâte. »

Choix 6, choix qui a été le mien « ouais. Faudrait. »

 

Comment il m’énerve Pou en s’moment (comme d’hab mais en plus méga intense là). Il est crevé (moi non), il en a marre de la pluie (moi non),  il est flemmard (moi aussi) et moi en plus j’ai bobo. Alors on dira c’qu’on voudra mais ces phrases, ces « on va où en vacances cet été ? » « Tu crois pas qu’on devrait changer de canapé ? » « Pfff, faudrait que je nettoie la caisse du chat », ce genre de phrase me rend malade en ce moment. Fais le bon sang, sors toi les doigts du cul (ch’uis vulgaire, tant mieux !) et active toi. Bon voilà, je suis fatiguée et j’ai envie de la tabasser gentiment. (ouais, quand même, gentiment, je suis pas tun monstre !), fallait que je vous le dise. Je vais essayer de me faire manipuler plus souvent pas mon kiné (et je vous raconterai le pourquoi du comment de cette réflexion ce week….)