4810298_6_8cbd_il-est-battu-par-les-flots-mais-ne-sombre-pas_b6cc0be8e1fe38b8917c9a5a5bccef72Vendredi soir, Pou et moi, parés de nos plus beaux pyjamas nous vautrions installions dans notre canapé. Pou craignait que la France ne se prenne une tôle face à l’Allemagne et moi, je décidai d’attaquer le niveau 1000 de CandyCrush.

Pi le match a commencé, pi y’a eu un gros boum et parce que je suis une fine oreille et une bonne blagueuse j’ai dit « Tain, y’en a un qui s’est fait sauter le caisson ou quoi ? » Pou « Nan, c’est complètement con mais y’a souvent des grenades agricoles dans les stades » « Ok ». Pi, reboum « Tain, sérieux, là c’est la guerre (avec le recul : quelle finesse dans l’analyse…). Pi, je suis partie lire dans la chambre et quelques minutes après, une infime partie de mon monde a changé.

Nos portables ont sonné, Pou est entré dans la chambre avec le regard dur et alors que je decrochais au son d'un « Ça va ? Vous allez bien ? » Pou me disait que Paris était attaqué.

Près d’une heure plus tard, devant les chaînes d’infos en continu, nous avions des nouvelles de tous nos amis ou presque et on regardait les images de journalistes nous informer qu'on ne savait pas grand chose et en arrière plan, des policiers au feu, des pompiers et des personnels soignant en train d’intervenir autant que possible.

Et là, tu te dis que rien n’est impossible. Que des gens peuvent tuer partout, tout le temps, en quasi toute impunité (parce que non, la mort n’est pas une punition adéquate pour eux, pas suffisante en tout cas). Tu te dis qu’heureusement que les sous-merde qui ont fait ça sont des sous merdes parce qu’ils auraient pu faire de ce carnage un carnage encore pire. Et là, tu te dis que c’est bizarre d’ailleurs et depuis, t'as un peu plus peur, tu te demandes si cette soirée n’était pas qu’une répétition avant leur grand baroud d’honneur.

Tu c'est moi hein. Je ne vis pas dans une peur constante, c’est ma façon de lutter à mon petit niveau, je suis allée me promener samedi, dans un Paris triste et blessé, dans une ambiance pesante et lourde de sens, mais si j’essaie de ne pas avoir peur, je reste sur mes gardes en revanche. Et moi qui faisais partie de la génération sans guerre, en tout cas sur mon territoire, j’ai developpé certains des réflexes dont me parlaient mes grands-parents. Des réflexes de précaution, liés à ce sentiment permanent qui s’en ira sans doute, comme il s’était dissipé après les attentats contre Charlie et l’Hyper Casher, ce sentiment d’être plus aux aguets, un peu plus à l’écoute de mon environnement et malgré toute ma bravoure ponctuelle, je n’irai certainement pas me promener dans des endroits trop fréquentés par mes co-impies ou dans ces endroits de débauche que j’affectionne particulièrement.

Et j’ai la haine, ça c’est sûr. J’ai la haine contre ces fous, j’ai la haine contre ces faibles, j’ai la haine d’avoir la haine. Vimagesous ne pourriez pas vous battre au nom des licornes et arroser les bars de paillettes roses et bleus plutôt ? On n’a pas vu plus de dieu que de licorne hein ? Y’a pas de raison de choisir une cause plutôt qu’une autre. Il paraît en plus que les licornes sont extrêmement reconnaissantes avec leurs adorateurs et qu’elles leur font faire de longues balades sur leurs dos rembourrés (ben ouais, au galop sur une licorne, vaut mieux que ce soit rembourré hein). Pi bon, au moins une licorne ça ferme sa gueule, ça ne peut pas être interprété par des humains dégénérés. Ah bien entendu, on pourra toujours en trouver un qui dira qu’il a appris le licorne et qu’elles lui parlent dans sa tête et qu’elles nous ont demandé d’arrêter d’écouter du Jean-Jacques Goldman parce que c’est péché et qu’il risque de nous pousser une corne au cul dans le cas contraire, mais ce gars, si jamais il ouvre son clapet, je vous propose de l’empaler directement sur la licorne en chef.Droite

Eyh, ça vous tente ? On se met à adorer les licornes ? Mais adorer sans règle ni commandement hein, juste on dit qu’on les trouve jolies et si on veut, on attend d’en voir une en vrai un jour. Et le premier d’entre nous qui la voit…ben il l’aura vue et ça ce sera sa récompense suprême. Pourquoi est-ce que les licornes devraient nous dicter notre comportement ? (d’ailleurs si elles interdisent le Goldman ben je ne les aimerai plus mais je suis sure qu’elles ont bon goût). Pourquoi devraient-elles nous appater avec un après super ? Non, c’est maintenant qu’elles sont jolies, maintenant qu’elles me plaisent et maintenant que je veux en profiter.

Allez, licornons tous ensemble et vous savez quoi, ma licornitude ben ça vaut avec tout, on peut aussi devenir légoteurs ou Cordàsauteur, en gros, venez on dit qu’on croit en ce qui nous plait, sans emmerder les autres ni les juger tant qu’ils ne viennent pas nous chier dans les bottes ! Et j'espère que nos 129 copains, ils sont en train de faire la course sur leurs putains de licornes !

https://www.instagram.com/p/8GJH2CQFAG/?taken-by=fificlap