Bonjour à toi ô mon frère (et non pas peuple khmer) celle là faudra être sacrément moultipass de la culture pour la comprendre)),

comme le titre l'indique, l'hiver n'est plus coming, il est carrément là, bien arrivé et il nous fait nous peler nos mémés. Moi qui suis la spécialiste autoproclamée mais jamais contestée du "je me mets quasi à poil dès que j'ai franchi le seuil de mon appart", moi qui associe l'expression "à l'aise" avec le fait de pouvoir se balader en culotte chez soi, moi qui, selon les dires de Pou, fait augmenter le prix au mètre carré des apparts en face tellement je m'exhibe, ben moi, j'ai un pyjama ! Pire, lorsque je me douche et que je dois donc me rhabiller, je mets un tee shirt (souvent à manches longues) ET un pantalon !

Vous rendez-vous compte ?

Je connais même quelqu'une qu'a 16/17° chez elle ! Bon, du coup, elle a une peau et une douceur de bébé, mais tout de même, était-ce vraiment si difficile de ne créer que 2 saisons: le printemps et l'automne ? En alternance de 3 mois, comme ça on ne se lasse pas, 22 à 24 degrés au printemps avec un beau soleil, 15 à 18 en automne avec de belles couleurs et basta.

Pour faire du ski ou glander sur une plage paradisiaque, ben on s'expatrie le temps des vacances, ça relancera l'économie.

La semaine dernière j'ai du attendre que l'INTERIEUR de mon pare brise dégèle avant de partir ! Je n'habite pas à Koursk hein (ni au Canada ma belle jaseuse), juste en région parisienne, là où on n'est pas encore modifiés pour supporter cette froidure.

Opitain, le soleil est là, je vais de ce pas vous abandonner et essayer de prendre un peu de vitamine D mais je reviendrai vers toi, mon ami, mon lecteur, mon amour, ensemble, nous réfléchirons à un moyen d'habiter une endroit réellement tempéré, sans bouger de plus de 2 kilometres de chez moi tout en étant à proximité suffisante des monts enneigés et des plages de sable blanc.

Mouais, c'est pas gagné.