Bon ben depuis la dernière fois, je ne me suis pas lancée dans un projet de changement de sexe et je reste malheureusement enchainée à mon genre, comme une moule à son rocher (sauf que moi, j’ai pas choisi).

J’ai un peu fait la liste des avantages à être une femme et je t’avoue cher(e) ami(e) lecteur(se) que ça reste très limité : j’ai des nichons (un peu gros) du coup j’ai un moyen de détourner l’attention des hommes si jamais je n’ai pas envie de discuter du sujet qui les intéresse…voilà, le tour est fait parce que tout ce qui avantage les femmes se situe dans le domaine de la séduction physique. Ca n'est pas vraiment ma came ni ma spécialité ni une compétence que je maitrise, du coup, ça va pas chercher bien loin…mais grand bonheur à  celles qui ont de quoi et qui savent et veulent en jouer hein, à chacun sa route, chacun son chemin.

Ah tiens, j’ai regardé un combat de boxe il y a quelques jours (monsieur Berger sait que j’ai toutefois un peu été perturbée par le corps parfait et luisant de M. Joshua (comme le tree de U2 en plus, quel petit plus si mignon)) mais malgré ce corps qui m’a été d’une grande perturbation comme dirait Sean Connery dans le lion et le vent (ouhlala, on tape dans des références de folie là, Anthony le boskeur fait ressortir le meilleur en moi, va falloir que j’explore cette voie…naaann, je déconne, je ne tiendrai pas sur la durée, tu commences à me connaître, c’est dans le pire que je m’exprime le mieux) bref de bref de bref, les montreuses de panneaux avec le numéro du round sont toujours inutiles des femmes mais désormais, elles ne s’expriment plus en maillot string mais en robe longue.

Doit-on y voir le début du commencement du démarrage d’un changement de certaines mentalités ?

Ahhh, et les mecs à gros bras qui « protègent » les boxeurs le temps qu’ils arrivent sur le ring, c’est quoi leur boulot en fait ? Ils gardent le corps des gars les plus balèzes du monde des fois qu’un petit costume cravate qui a payé sa place 250 livres ait comme une envie de se mesurer à eux et coure dans l’allée pour asséner la gifle de sa vie, sachant que ces champions du monde poids lourds ont déjà chaussé leurs gans, sont chauds comme la braise et prêts en découdre jusqu’à ce que les arcades adverses explosent sous leurs coups ? Y’a vraiment des métiers que je ne comprendrai jamais.

Tiens, la placeuse au théâtre : t’as tes places, elles sont numérotées, tu sais qu’il faut arriver à l’avance afin de pouvoir justement te rendre à ton endroit consacré avant le début du pestacle (hein Cocazéro…) et là, y’a une nana qui te demande d’attendre son retour pour bouger jusqu’au rang H que tu vois à moins de 3 mètres de là, sièges 22 et 23 (attention, y’a pas de piège hein, tu n’as pas besoin de les compter, ils sont numérotés de façon visible) et c’est elle, toute seule qui créé un embouteillage et qui ralentit tout le processus pour ensuite te rappeler qu’elle n’est rémunérée qu’au pourboire..

Ahhhh et le gars qui déchire les tickets au ciné (oui, je sais je vais être très politiquement incorrecte mais on n’est pas en Tchécoslovaquie là) pourquoi te donner un ticket tout neuf pour te le bousiller 2 mètres après et en plus, si tu vas au MK2 bibliothèque, sans un sourire (ils ont vraiment la chance d’avoir le meilleur ciné du monde selon moi eux, parce que sinon, comment que je les aurais déjà abandonnés avec leur recrutement de petits cons prétentieux et pas aimables..) ! Tu mets un lecteur de code à l’entrée du ciné et de chaque salle et bim, rentre chez toi petit poinçonneur d’opérette (oui, bon, ok, c’est peut être un peu exagéré mais bon voilà quoi).

Ahhh et le contrôleur de sacs anti terrorisation des grands magasins ou des salles de concert, on en parle ? Et les mannequins, on s’y intéresse ? Ils te présentent des habits, souvent dans des poses et contextes surréalistes Kenzo-2014-7(non je n’ai jamais pris un bain de pieds en chaussures ou sauté dans une piscine toute habillée, pas plus que je berluti-pub-sport-700x490ne me suis lancée dans l’ornithologie et le dressage de chouette dans mon salon où j’aurais fait, au préalable, pousser un chêne pour acclimater la bête. Je n’invente rien) donc ces situations qui : soit te cachent les fringues et là, où est l’intérêt ? Soit te les montrent effectivement mais comme tu ne les verra jamais car portées par toi et ton corps imparfait d’être humain normal et tellement plus beau que la jeune fille de 16 ans photoshopée et dépressive qui est censée te mettre le tee-shirt à la bouche et la carte bleue en main..cara-delevingne-egerie-mulberry-campagne-automne-hiver-2013-2014_2536053

Bon, j’ai également tendance à penser que la publicité ne devrait pas vraiment exister (auquel cas, je finirais chez pôle emploi, quelle aubaine d’y avoir mes entrées) mais c’est là un tout autre sujet, je ne vais tout de même pas couper la branche sur laquelle je suis tranquillement installée et pour laquelle je me pense faite.

Ahhh sinon, la semaine prochaine va être dense pour moi : je vais demander à mon cher et tendre employeur d’enfin arreter de me sous payer et de reconnaître mes talents grassement utilisés, je vais passer un week end avec mes neveux et nièces adorés mais ô combien pleins de vie et surtout, je vais rencontrer les connasses de collègues de mon Pou avec leurs moitiés respectives, histoire que ça ne fasse pas trop louche…je crois malgré tout le dynamisme des enfants et le stress de l’entretien annuel que ma plus grosse épreuve va consiter à ne pas écraser la tête de la Tepu en chef dans la flammekuche flambée ! Je te raconte si j’y suis arrivée (sinon, je serai en garde à vue donc…)

 

ahhhhh et j'ai oublié de te dire: merci d'avoir croisé les doigts pour et avec moi: j'ai réussi mon oral ! Me voilà certifiée et de retour sur ton écran !