28 juin 2015

OK Corral part 2

Il était une fois, non pas dans la ville de Foix (seuls les plus de mille ans pourront comprendre), mais dans la capitale, 3 jeunes et jolies filles qui se baladaient en ville afin de préparer le cours de cuisine qu'une d'entre-elles allait donner aux deux autres. Celle là même, Obélisk, déposait quelques CV au grè du vent. Dans un magasin de loisirs et de création (t'as vu mon beau lecteur adoré, n'ayant pas encore eu de retour sonnant ni trébuchant suite aux différents placements produits offerts aux grandes marques précédemment... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juin 2015

OK Corral

Cher journal (c'est comme ça qu'ils commencent toujours dans les films et là, on s'en approche), depuis quelques temps déjà, alors que je fais tout pour que le monde devienne meilleur, aimer mon prochain et que mon prochain m'aime, je suis victime d'une campagne de haine et de méchanceté sur un réseau social bien connnu. Des personnes que je croyais être mes amies trafiquent les résultats de certains tests, fiables et scientifiques au demeurant, afin de me faire passer pour une vieille femme aigrie et ridée par la vie en enfoncant... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 10:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 juin 2015

T'es d'la bombe baby

ouhlala, j'ai oublié de vous dire que j'ai brisé des coeurs récemment. Bon en fait c'était un seul coeur et en plus biologiquement c'était davantage un conduit auditif mais assis toi bien lecteur, je me confesse (encore une fois, tu vas certainement te demander où je vais. Attends et suis moi). Dans mon entreprise imaginaire, dans laquelle je travaille avec des gens dont la ressemblance avec des personnes travaillant ou ayant travaillé existant ou ayant existé ne serait que pure coincidence, je suis en charge de certains projets.... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 juin 2015

A bicyclette

Alors là, sérieux, je n'ajouterai aucun mot, ne surjouerai aucune situation ni n'enjoliverai la vérité. Je vais vous raconter ma journée absolument telle qu'elle s'est déroulée. Depuis quelques mois, je trépigne de m'acheter un vélo pour effectuer les quelques kilometres qui me séparent de mon lieu de travail tous les matins et revenir dans mon doux foyer tous les soirs. Je m'étais alloué un budget (a priori, ne sachant pas le moins du monde ce que pouvais coûter un piti vélo) et malheureusement m'étais rendue compte que j'avais à... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 juin 2015

Même pas peur

Bonjour toi. Je ne t'écris pas aujourd'hui pour te raconter combien je suis malade et convalescente et combien ma gorge et mon bidou me font soufrir, non, les plaintes ne sont pas mon genre (mais bon, j'ai trop des médicaments et trop de la fatigue dedans mon corps et trop je suis claquée et trop ça tombe super mal parce que je suis en vacances, non, non, je serai forte). Si je t'écris c'est pour faire le point sur ma vie (vaste programme). Une vie de terreur et de peurs diverses et variées, comme il y a 10 minutes lorsque je... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 juin 2015

moment de simplicité

J'aime les moments de calme avant la tempête, j'aime aussi quand un plan se déroule sans accroc mais j'aime surtout la simplicité de la vie et passer de bons moments sans interêt. J'aime quand Gloutinou s'échine à me faire aimer le rap pourri de gens bizarres, j'aime quand Coca zéro et moi rigolons comme des dindes pour pas grand chose, j'aime quand La duchesse me convaint d'aller bouger mon boule à la soirée de fin d'année, j'aime quand Pou fait le naze pour me faire rire, j'aime me dire qu'on va tenter un pique nique ce week end,... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2015

Oh toi, ta gueule !

J’aimerais qu’on ait le droit de ne pas avoir de filtre dans ses relations humaines. Aucun. J’aimerais être atteinte d’un syndrome de Tourette social de façon à être dédouanée de cette horrible vérité qui sortirait de ma bouche et de mes yeux. J’aurais aimé qu’au téléphone avec cette connasse employée du service garantie du canapé, après lui avoir annoncé que ma têtière était sortie de son logement et qu’elle m’ait dit « ouh lala, vous avez dû tirer bien fort tout de même », ma réponse ait été « mais pourquoi tu me dis... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2015

Mon légionnaire

Bonjour vous, tout va bien ? Je vous propose de commencer cette lecture en accueillant comme il se doit un nouveau venu dans notre groupe d’adorateurs de moi. Souhaitons donc tous la bienvenue à un nouveau lecteur qui deviendra, je l’espère assidu. Bonjour motorcycle man (ouais, ben je suis quasiment les règles du fight club même si ma rule number one est à l’inverse de celle du club ; c’est-à-dire qu’on parle au maximum de mon blog, la rule number two c’est de rester discret sur ses membres, je ne vais donc pas commencer à... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 mai 2015

Sivouplé, une ptite pièce

Mes amis, mes amours, mes lecteurs, Toi quoi. Je vais t'abandonner quelques temps, en effet cette semaine mon ordinateur est décédé, ma tablette a vendu son âme au diable et n'en fait plus qu'à sa tête depuis et mon téléphone est trop petit (et choisit de se connecter au net lorsque l'envie lui vient) pour que je puisse disposer d'un clavier suffisemment longtemps pour te raconter ma vie, réelle ou imaginaire. Là j'ai piqué l'ordi de Pou un instant mais ne nous leurrons pas, notre anniversaire de mariage ne durera pas et son écran va... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2015

Jason et ma toison d'ébène

J'ai été enchantée ce matin par le billet de François Morel sur Lucchini, qui parle du spectacle de déclamation de poésie du second en ayant rédigé lui même en alexandrins. Bon, malgré ma tentative ce ne sont pas des alexandrins (ou en tout cas certains accrochent un peu), j’aurais donc dû tout réécrire ou revenir à la prose, mais je n'ai pas le courage de tout envoyer valser. Tant pis pour vous, vous vous débrouillerez pour tomber à peu près bon sur la cadence. Hier était venu le jour maudit du coiffeur. A peine hors du métro... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,