Oh mon dieu, my god, my goodness, dio mio !

Oui, tu le sais bien, toi qui me lis que lorsque j'entre en religion de la sorte c'est que le paroxysme de la paroxysmisation est atteint et là, c'est en terme de Nirvana, d'Olympe, de Valhalla non plus du guerrier mais de l'écriteur que je parle.

 J'ai reçu un message d'un inconnu (non, sois pas lourd, c'est serieux, pas un nain connu) me déclarant son plaisir de me lire en décrivant ce qui lui plaît sur ce journal d'une femme enfant tout en me donnant un conseil sur ce qui lui semble être améliorable.

En gros, j'ai kiffé. J'ai kiffé mais comme je reste moi, j'ai cherché l'arnaque, la méchante blague de pote, la mauvaise idée de moquerie, le coup fourré. Et puis je me suis dit...ben en fait, laissons le m'aimer, laisse le être vrai, laisse le exister et apprécier mes mots. Laissons Mon poète (il est poète) me redonner un peu foi en moi.

Du coup, je vous remercie MonPoète, je vous remercie d'avoir pris le temps de me dire merci, d'avoir pris la peine d'échanger avec moi, d'avoir voulu et choisi de me le dire.

Je découvre votre mail ce matin et j'ai choisi d'y répondre publiquement parce que le bonheur que vous m'avez donné, la fierté que vous m'avez insufflée et la confiance qui m'est apparue ne peuvent pas ne rester que miennes. Si j'écris c'est pour partager et je ne vais tout de même pas partager que les histoires drôles ou humiliantes qui ne manquent pas de m'arriver, je veux aussi partager du bonheur, de la joie et du plaisir.

MonPoète est écrivain et après m'être bien évidemment jetée sur son blog pour voir si (attention gros melon international en approche) son avis valait la peine, je me permets de vous diriger vers ses rimes qui, pour les quelques unes dont je me suis délectée, me semblent belles et profondes. oswaldootero.over-blog.com

Merci à vous MonPoète, vous m'avez donné envie de continuer, de revenir en conteuse, moi qui manquais un peu de motivation et de sujets, et juste comme ça, pour un peu plus de clarté, CocaZéro, Obélisk, Rourou ou PetitPoney par exemple sont des amis alors que Pou est ma moitié (mais aux vues de la matinée, peut être une nouvelle fois mon futur ex quart tellement il a fait fort ce matin..).

Bref, grâce à MonPoète, i'll be back, i'll tell you about ma grand mère de 94 ans qui se plaint de "se sentir un peu vieille maintenant" et qui remarque que "c'est fou comme en quelques années tu déclines, j'ai vraiment plus 80 ans", i'll tell you about ma blessure affreuse et certainement fatale à la main gauche (qui est de fait maintenant une main avec laquelle je ne pourrai défier les lois internationales qu'une seule fois tellement mes lignes de paume sont devenues reconnaissables, lacérées par une tournevis il y a quelques heures à peine), i'll tell you comment j'ai chassé le saumon à mains nues en chantant la merguez party, je te raconterai le fou rire immonde partagé au boulot à base de pigeon mort, je te confesserai (comme notre bon prsiédent) ma soirée karaoké en beuglant dans un village de 15 habitants jusqu'à pas d'heures (si si, Coca et Obélisk, je vais le faire) bref, je reviendrai te parler de moi.

Tant pis pour toi, tu t'arrangeras avec MonPoète

PS: afin de surfer sur ma notoriété naissante, je vais mettre comme ça, de temps en temps, au grè du vent, un petit "Pokémon", j'ai entendu dire que Niantic sortait une petit jeu qui a l'air bête comme chou mais je me dis que ça pourrait plaire aux jeunes, ça a l'air ludo-sportivo-éducatif, sisi, tu baguenaudes avec tes amis dans les pâturages urbains, tu découvres de pauvres animaux abandonnés et là, à défaut de leur donner de l'amour, tu les attaques, les mets dans des cages en forme de boule et une fois bien affamés et stressés, tu les balances dans des arênes afin qu'is se mettent sur la gueule. Bon esprit quoi..Donc, je vais les tagger régulièrement sur mon blog renaissant histoire de leur faire de la pub.index