Journal d'une femme enfant

15 août 2018

L'enfer c'est toujours les autres

Et des autres, y'en a partout, mais tellement partout.. Bon bon bon, faut bien s’y recoller…pas que je traine la patte pour revenir vers toi hein, toi je t’aime et tu me manques, mais je traine à l’idée de te raconter la vérité. J’ai rencontré Chôdass, vu une photo de Tasspé, diné avec Gothic et elles s’en sorties super bien, la plupart étant des nanas sympas et sans équivoque vis-à-vis de mon Pou, avec une mention spéciale à Gothik qui, même après l’avoir beaucoup sollicité s’avère être simple, très agréable, fofolle et surtout... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2018

La rançon de la gloire

Opitain de pitain de bouze de canard emputé de sa patte droite : je viens de risquer le démasquage de traitage de pute par la pute de Pou ! L’histoire n’est toujours pas réglée, mais si tu aimes le post sur « c’est qui c’te pute » et les quelques autres qui parlent de la péripatéticienne en question, relis les vite, copie colle les dans ton presse-papier (qu’est ce que je hais ce mot), envoie les toi par courriel (qui à part mon big boss utilise encore ce mot triste et pathétique ?) bref régale t’en les... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mai 2018

40 is the new young

Que s’est-il passé dans le monde depuis que nous ne nous sommes pas parlé ? Plein de choses pas biennes (c’est le féminin de bien, je suis contre l’écriture inclusive mais je milite pour le respect des femmes, faut pas déconner), bref, des choses pas biennes, votre serviteuse à eu un gros coup de blues, le temps était comme une vache qui pisse dans un tonneau mais pas rigolo (ahhh, désolée, faut avoir les références de chansons paillardes d’enfants. Si, ça existe), l’imagination était malheureusement centrée vers d’autres choses... [Lire la suite]
02 avril 2018

Les plus cons métiers du monde

Bon ben depuis la dernière fois, je ne me suis pas lancée dans un projet de changement de sexe et je reste malheureusement enchainée à mon genre, comme une moule à son rocher (sauf que moi, j’ai pas choisi). J’ai un peu fait la liste des avantages à être une femme et je t’avoue cher(e) ami(e) lecteur(se) que ça reste très limité : j’ai des nichons (un peu gros) du coup j’ai un moyen de détourner l’attention des hommes si jamais je n’ai pas envie de discuter du sujet qui les intéresse…voilà, le tour est fait parce que tout ce qui... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
15 février 2018

je sais que j'lai déjà dit mais j'te l'dis quand même

Ouais, je sais, je sais, je vais encore te dire que je reviens bientôt et tu vas encore m'écrire que tu l'as déjà lu, que tu l'as déjà relu et que tu n'y crois plus mais là, je n'ai pas trop le choix. Tu le sais, tu me connais, je suis un peu du genre à procrastiner (un peu beaucoup) et là, je rentre de vacances. Je vais d'ailleurs avoir mes pistes noires, mes gains au jeu, mes abus d'alcool et l'obtention du CDI de mon Pou, au plus près de miss Tepu herself, bref je vais avoir beaucoup de choses à te raconter d'ici peu mais pour le... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 janvier 2018

le tampax si vite...

Coucou mon ami, avant que tu ne te rues sur moi pour savoir quand, où, comment j’ai rencontré la Tepu « meilleure amie de mon mari » et qui est finalement cette mocheté, ben shhhhhh ! Je mets un doigt sur tes lèvres et je te contrains au silence. N’en parlons plus : je ne l’ai toujours pas vue en v rai, j’entends de plus en plus parler d’elle, mon Pou se retrouve régulièrement à déjeuner et à partager une bière avec elle le vendredi et EN PLUS elle a mis un robe de pute (une robe de elle en gros) pour venir... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 14:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 décembre 2017

C'est qui ste pute ?

Ouhlalala, j’ai du lourd. Je te remémore : après plus d’une année de chômage dans laquelle il s’est investi à fond (ordi, jeux, jogging et autre rien-faisage de la journée), mon cher et tendre Pou (que la malaria bubonique s’abatte sur lui en un éclair fabuleux…), ma moitié, mon cœur, mon âme sœur a retrouvé un emploi (après que je l’ai menacé) et navigue depuis plusieurs mois dans de nouvelles eaux professionnelles. Des eaux infestées de collègues femelles. Des eaux troubles où je n’ai pas encore eu l’occasion de tremper les... [Lire la suite]
Posté par Fificlap à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,